Examen ophtalmologique à la lampe à fente: lymphome intra-oculaire

Examen ophtalmologique à la lampe à fente: lymphome intra-oculaire

diagnostic lymphome intra oculaire

Lymphome intra-oculaire primitif

Il peut arriver que le lymphome se développe dans l’œil. L’atteinte oculaire est dans la majorité des cas concomitante à une atteinte cérébrale (lymphome oculo-cérébral). Il y a ainsi 15 à 20% des lymphomes cérébraux qui sont associés à une atteinte de l’œil, ce qui justifie un examen ophtalmologique systématique dans leur bilan. L’atteinte oculaire peut également être isolée (lymphome intra-oculaire primitif). Ce cas de figure est extrêmement rare (environ 30 à 50 cas/an en France) et difficile à diagnostiquer.

 

Quels sont les symptômes de la maladie ?

 

Le lymphome oculaire se manifeste le plus souvent par une baisse de l’acuité visuelle uni ou bilatérale, en général progressive, modérée et indolore, qui peut être associée à la vision de « mouches volantes ». L’œil est parfois rouge. Dans 30% des cas environ, le lymphome oculaire ne donne pas de symptômes et n’est découvert que lors du bilan ophtalmologique systématique réalisé en cas d’atteinte cérébrale.

 

Quel est le bilan ophtalmologique à réaliser ?

 

L’examen ophtalmologique doit comporter un examen à la lampe à fente et un examen du fond d’œil, qui retrouvent typiquement une inflammation du corps vitré de l’œil appelé uvéite. Les causes d’uvéite sont très nombreuses et le lymphome ne constitue qu’une cause exceptionnelle. Différents examens complémentaires peuvent ensuite être réalisés pour confirmer le diagnostic : angiographie rétinienne, OCT ou prélèvements au niveau de l’œil : ponction de chambre antérieure, vitrectomie. Le diagnostic est difficile à affirmer et il n’est pas rare qu’il ne soit fait que plusieurs mois à plusieurs années après le début des symptômes. La prise en charge par une équipe spécialisée est indispensable.

 

Quel est le traitement de la maladie?

 

Le traitement est très variable en fonction de l’âge, de l’état fonctionnel du patient et de l’association ou non à un lymphome cérébral. Le traitement peut être purement local par injections de chimiothérapie dans l’œil ou radiothérapie oculaire. Il peut également comporter une chimiothérapie par voie intraveineuse, semblable à celle utilisée dans les lymphomes cérébraux.

 

Quelle est l’évolution après traitement ?

 

Le premier objectif du traitement est de permettre une amélioration de la vue. Le risque de cécité est très faible. Le deuxième objectif du traitement est d’éviter une extension de la maladie au cerveau. En effet, en l’absence de traitement, le lymphome va se développer dans la grande majorité des cas dans le cerveau, en quelques mois à quelques années. La surveillance après traitement doit donc comporter à la fois un bilan ophtalmologique et une IRM cérébrale.